Maria  45 ans ouvrière

 

« J’ai jamais eu la possibilité de m’exprimer, je n’aime pas les changements de poste. J’ai des crises d’angoisses, et je n’ose jamais demander, j’ai toujours peur de gêner. Mais j’en ai marre d’être transparente. Comment envisager l’avenir quand on a peur ?».

 

Prise de conscience

A son arrivée, j’ai pu voir une personne tétanisée qui pensait réellement être quelqu’un de doux et sans colère.

Pourtant, au fond d’elle-même tout était différent.


Finalité

« J’ai compris avec la première séance que j’avais de la colère, car mes parents étaient des immigrés, et nous répétaient, il ne faut rien dire si l’on vous insulte, j’ai de la colère.

Il faut s’intégrer, on ne doit pas faire d’histoire ici. Je ne voulais pas être ouvrière, je l’ai fait pour avoir un salaire, mais je voulais faire des études, j’aimais étudier.  

 J’ai enfin compris, je n’ai plus d’angoisses maintenant et j’ai décidé de faire une formation, j’ai osé demander un entretien avec mon patron. »